29,30 sept 2017 | LYON | WWW.GAFFERFEST.COM

 

 

JOHANNA SULKUNEN
Johanna Sulkunen : Voix, éléctronique
https://www.johannaelinasulkunen.com/

Installée à Copenhague en 2009, Johanna Elina Sulkunen est une compositrice, improvisatrice et artiste vocale finlandaise. Avant d'aterrir au Danemark, elle est passée par La Hollande, Le Brésil, La Nouvelle Zélande et La Hongrie.

En ce qui concerne la musique, l'approche de Johanna est basée sur un son très personel qui permet de traverser les frontières entre les genres musicaux. Des ambiances cinémathographiques qui poussent à accepter une certaine part de noirceur, mais qui finissent toujours par nous ramener vers la lumière.

 

 

NEXT LIFE
Hai Nguyen Dinh : Programmation, guitare
http://www.electricdungeon.org/Main_Page.html

Next Life est crée en 1999 par Hai Nguyen Dinh à Tønsberg, Norvège. La musique est d'abord composée à l'aide d'un ordinateur Amiga et d'une guitare éléctrique puis évolue et incorpore d'autres console et machines 8-bit et 16-bit, notemment le Commodore 64

En concert, Next Life pousse l'expérience plus loin en rajoutant des projections videos et des lumières automatisées. Redoutable !

TERRINE
Claire Gapenne : Machines, voix
Terrine est le projet électronique improvisé de Claire Gapenne qui gravite autour de la musique industrielle et noise. En expérimentant les textures d’une façon simple et froide, Terrine fait de la techno une matière abstraite. Et ça défonce !

 

 

 

 

ANTOINE MERMET
Antoine Mermet : Voix
“C’est un solo de voix (ou de bouche, je préfère) amplifiée.
Ici, c’est la bouche qui génère, ce qui l’habite qui fabrique. C’est tout.
Tout y est improvisé, amplifié par un microphone, sans autre traitement.” Antoine Mermet
assure la voix (et parfois la composition) au sein de Chromb!, Saint Sadrill ou le Very Big Experimental Toubifri Orchestra.
ANNA HENRIKSSON
Anna Henriksson : Voix, guitare, machines

Anna Henriksson est une singer/songwriter suédoise. Basée à Göteborg, elle est née dans le nord de la Suède, et sa musique s'en ressent. Beaucoup de mélancholie, des mélodies touchantes et une fragilité maitrisée, Anna a sû développer au fil des années une approche assez personelle et identifiable. Elle sera en tournée avec Sheik Anorak en France et Angleterre et jouera pour la première fois en France!

 

 

SADDAM WEBCAM
Alex : Guitare
Jo : Batterie
Jessica : Voix
Sur la page Facebook de Saddam Webacam on peut lire "voix basse batt lyon", c'est vrai que dit comme ça, ça résume plutôt bien le trio. Mais on va quand même rajouter que les 3 excité-es de Saddam Webcam sont en fait Alex de Torticoli, Tombouctou, etc; Jo de Burne, Neige Morte, Cougar Discipline, etc; et Jessica de Pili Coït, Mercurial, etc! Alors tu viens à l'heure le vendredi, tu prends ta claque et on va passer une bonne soirée. Bisous!
 
SHEIK ANORAK
Sheik Anorak : Batterie, guitare, voix, machines

Sheik Anorak est lyonnais d'origine mais il s'est installé en Suède, à Göteborg depuis l'hiver 2015. Et à partir de là sa musique à pas mal évoluée. Elle s'est assagie d'une part mais aussi radicalisée...plus minimaliste et racée qu'auparavant. Le côté rock des débuts laisse peu à peu la place à un minimalisme emprunté à la musique éléctronique et/ou répétitive. Il sera en tournée avec Anna Henriksson en France et Angleterre juste avant le Gaffer Fest. Et ça fait longtemps qu'il n'a pas joué en solo à Lyon!

LA CHASSE
Julie : Basse, voix
Ana : Batterie, voix
La chasse est un duo basse/batterie du sud de la France et la musique de La Chasse est du domaine de l'incantation et la sorcellerie, une prière pour les animaux morts avec des rythmes tribaux, une basse qui racle le plancher et des voix qui psalmodient plus qu'elles ne chantent ou racontent une histoire. Parfait pour clotûrer le premier soir dans la bonne humeur!



 
 
 
THE WORLD
Jean-François Riffaud : Basse, synthés
André Pasquet : Batterie
Nicolas Cueille : Guitare, voix
André Pasquet (Les Agamemnonz, Syntax Error), Jean-François Riffaud (Syntax Error) et Nicolas Cueille (Seal of Quality, Room 204) viennent de Rouen et ont monté ce projet pour pouvoir jouer à Thriller et Phil Collins (bonne période). Bref, faire de la musique des années 80.

Dans The World, on croise des entrepreneurs sans scrupules, des brushing incroyables, des détectives tout en moustache et Ferrari et, bien sûr, des cocktails.

Ça donne presque envie d’être ultra-libéral, mais en fait non.
J.P. GROSS & STEPHANE GARIN
Jean Philippe Gross : Electronique
Stephane Garin : Percussions
Le duo Jean Philippe Gross/Stéphane Garin jouera la pièce "Denombrement", une pièce pour percussions, instruments électroniques et sons fixés. La pièce exploite les possibilités de ce dialogue instrumental, son rapport au système de diffusion et à l’espace.
L’intention du projet est aussi de contextualiser / décontextualiser l’instrument acoustique, de définir son évolution dans un environnement amplifié, son impact sur les sons fixés et électroniques.
   
puce VIDEOIID
Sara Jansson : Guitare, voix
Sheik Anorak: Batterie, voix
Arvid Bjurklint : Guitare, voix
band
Videoiid est trio basé à Göteborg, Suède. Composé de 2 guitares et une batterie, le trio joue une no wave/ noise/ punk biberonée à Arab On Radar, Melt Banana ou encore le Sonic Youth du début...Et ça fait du bien de revivre ces années noise ! Avec un EP en poche et quelques dates en Scandinavie, le trio jouera en France pour la première fois avant d'y tourner en décembre.

 

puce CHATEAUCREUX
Thomas : Eléctroniques et objets
...
CHATEAUCREUX est le nouveau patronyme musical de Thomas J. (ex-Ulrike Meinhof / ex-Meurthe / actuel Truel). Comme dans ses précédents projets, Thomas ne jongle pas, ne crache toujours pas de feu mais joue une musique qui oscille entre micro-tonalités, drone minimaliste et noise douce. Armé de K7, vinyles préparés, capteurs piezo, générateurs de fréquences et pédales d'effet il jouera cette nouvelle formule à Lyon pour la prémière fois. Ca fait plaisir de le retrouver au Gaffer Fest (coeur avec les doigts).
puce iSaAc
J.C. Urbain : Guitare
Nicolas Brisset : Batterie
Erwan Thomas : Basse
band
ISaAC se forme en 2008 dans un sombre grenier sparnacien lorsque Jean-Christophe Urbain (guitare) et Nicolas Brisset (Batterie) décident de reprendre leur activité musicale après plusieurs années d’abstinence. Si l’origine du projet s’inscrit dans une perspective résolument noise, sous les influences croisées des scènes anglo-saxonnes (Shellac, Jesus Lizard, Big’n, Lightning Bolt), francophones (Deity Guns, Doppler, Bästard, 37500 yens) ou italiennes (Zu), ISaAC ancre également sa personnalité dans une scène locale riche (Les Renaïders, Tunguska, VAVA !). Ce n’est véritablement qu’avec l’arrivé d’Erwan Thomas (Basse), en 2009, que le projet prend corps en s’ouvrant à de nouvelles perspectives et à un métissage entre un son noise 90’s et une basse profonde et puissante.