L'Eku - Karate Kobudo Beaugency

Aller au contenu

Menu principal :

L'Eku

Disciplines > Kobudo d'Okinawa > Les armes du kobudo d'Okinawa

Eku
(prononcez « et-cou »)

C'est la rame des pêcheurs. Elle servait, en tant qu'arme, dans les conflits entre pêcheurs, puis, par la suite, contre les assaillants étrangers. Un coup porté avec la partie plate de la rame est si puissant qu'il pouvait décapiter. Cette même partie était aussi utilisée pour projeter du sable dans les yeux de l'adversaire. L'extrémité de la partie plate est pointue. Il y a également la technique dénommée « l'Eku de Tsugen Akachu ». Elle fut transmise par un guerrier très connu et originaire de l'île Tsukenjima : AZATO, surnommé « AKACHU » (rougeaud) à cause d'une tâche de vin.

Les techniques de l'Eku se rapprochent de celles du Bô, avec une préférence pour les mouvements tranchants.

Le maniement de cette arme est difficile ; en particulier à cause de son déséquilibre. Elle n'est étudiée qu'à partir du 4ème Dan. C'est la neuvième arme dans la progression du Kobudo traditionnel d'Okinawa.

Kata : Chikin Hakachu no ekudi.

La pratique de ce kata demande simultanément souplesse, vitesse et puissance. C'était le kata favori de Maître Shinpo MATAYOSHI.

Senseï Kenyu Chinen dans une posture du kata Chikin akatchu no Ekudi

Retourner au contenu | Retourner au menu