Réglement intérieur du KKB - Karate Kobudo Beaugency

Aller au contenu

Menu principal :

Réglement intérieur du KKB

Le Dojo


Article 1
Le présent règlement intérieur vient en complément des statuts afin de préciser certains points techniques et moraux.


Article 2
Le bureau fait respecter les statuts, le règlement intérieur et gère l'organisation de l'association.
La pratique du KARATE DO et du KOBUDO d’OKINAWA implique le respect de certaines règles morales, de comportement et d'attitude dans le Dojo, envers le professeur, les anciens et les partenaires, appelées :  ETIQUETTES.


Article 3 ETIQUETTES
Le respect doit s'exercer en fonction du grade et de l'ancienneté .
Le respect ne se limite pas au Dojo.
Le rôle d'éducation des nouveaux arrivants appartient aux anciens.
Le Karatéka ou le Kobudoka doit respecter le Dojo (lieu d'entraînement).
Il doit saluer le Dojo en y pénétrant et en sortant.
Au début et à la fin de chaque entraînement, un salut collectif est exécuté en position Zazen. Les commandements de ce salut sont donnés par l'élève le plus ancien dans le grade le plus élevé.
Un salut debout se pratique au début et à la fin de chaque exercice avec un partenaire.
Si un pratiquant arrive en retard, il attend sur le bord du Tatami que le professeur l'invite à participer à l’entraînement. Il salue alors le professeur.
Sur le Tatami, le silence est de rigueur.
Si l'on doit parler, on le fait discrètement à voix basse.
Après ou avant le cours, il faut éviter de parler trop fort pour ne pas gêner le déroulement des autres disciplines.


Article 4 HYGIENE CORPORELLE
Tout Karatéka et Kobudoka doit avoir une hygiène corporelle irréprochable.
Les mains, les pieds et les cheveux doivent être propres.
Les ongles des mains et des pieds doivent être propres et coupés courts.
Le port des boucles d'oreilles et tout autre bijou, est interdit.
Les femmes doivent porter un plastron femme et les hommes une coquille.
La tenue d’entraînement est un KARATEGI blanc pour le Karaté do et Veste noire, pantalon blanc pour le Kobudo.
Cette tenue doit être propre et non déchirée. Elle ne doit comporter aucune inscription ni dessin.
Seul l'écusson du style de Karate do Shorin ryu et celui du style de Kobudo sont autorisés.
Les zoori ou chaussons sont obligatoires entre les vestiaires et le tatami.


Article 5 PASSAGES DE GRADE
Le programme des passages de grade est fixé par le professeur.
Le professeur est le seul habilité à décerner un grade dans l'association du 9 ème kyu au 1 er kyu.
Aucun élève ne peut passer un grade hors de l'association sans l'autorisation du professeur.
La couleur de la ceinture correspond au grade du pratiquant.


Article 6 EXCLUSION DE L'ASSOCIATION
La qualité de membre se perd par :
Démission
Décès
Exclusion par le comité directeur pour les raisons suivantes:
Non paiement de la cotisation
Infraction aux statuts
Non respect du règlement intérieur
Préjudice moral ou physique à autrui
Motif grave à l'appréciation du comité directeur
Pour tout motif de non respect de l'Etiquette ou une mauvaise attitude en rapport avec l'art martial, le professeur est seul compétent pour juger. Il informe le comité directeur qui exécute sa décision.
La décision sera notifiée par lettre recommandée à l'intéressé dans les 8 jours.


Article 7 ENSEIGNEMENT
Seul le professeur diplômé d'état peut diriger les entraînements .
Toutefois, il peut désigner un Assistant pour le remplacer lors de son absence.
Tout pratiquant doit le respect au professeur et à ses assistants.


Article 8 FORMALITES
Un certificat médical est obligatoire au début de chaque saison
(postérieur au 1 er Septembre de la saison en cours).
Une autorisation parentale est obligatoire pour l'inscription des mineurs.
La cotisation annuelle doit être réglée à l'inscription.
La cotisation est non remboursable sur abandon en cours de saison.
L'achat de la licence-assurance fédérale est obligatoire lors de l'inscription annuelle.
L'acquisition d'un passeport sportif est recommandée à partir de la deuxième année.


Article 9 COMPORTEMENT EXTERIEUR
L'attitude de respect et de courtoisie ne doit pas cesser après les entraînements.
Le comportement du Karatéka ou du Kobudoka à l'extérieur du Dojo doit être en accord avec les principes et vertus qui lui sont enseignés par ses professeurs.
Si ce comportement extérieur pouvait donner lieu à des critiques de la part d'autrui pouvant rejaillir de manière négative sur l'association ou ses membres (exemple : coups et blessures volontaires en dehors des cas de légitime défense), le comité directeur pourrait être amené à prononcer des sanctions pouvant aller jusqu'à l'exclusion définitive.


    Fait à Beaugency le 19 Septembre 1991

Modifié à Beaugency le 02 février2001
Modifié à Beaugency le 2006



Le Président                       Le Professeur                  Le Secrétaire


Retourner au contenu | Retourner au menu